Agir face au harcèlement en entreprise - Choisir Ma Creche

Agir face au harcèlement en entreprise

En 2022, trois salariés français sur dix sont victimes de harcèlement moral au travail. Que cela soit les critiques injustes envers le travail effectué, les humiliations, les brimades personnels ou physiques… La pression reste le type de harcèlement le plus développé dans la sphère professionnelle, viennent ensuite les atteintes à l’activité professionnelle puis les violences sexistes avec notamment les injures envers la maternité. La liste est malheureusement longue et assurer l’égalité et la sérénité entre les salariés reste un enjeu primordial pour maintenir le bon fonctionnement de l’entreprise. Découvrez les démarches à mettre en œuvre afin d’assainir votre environnement de travail.

 

Le délit de maternité, un type de harcèlement omniprésent

Lorsqu’elles attendent un enfant, certaines femmes ressentent un sentiment de culpabilité sur le fait de devoir faire une pause dans leurs missions au travail. Au lieu de se réjouir de ce bel évènement, c’est tout l’effet inverse qui se passe, la future maman ressent un poids énorme et les commentaires de certains collègues ne font que l’alourdir. On appelle cela communément le « délit de maternité ». Ce fardeau serait ressenti par une femme sur quatre en France ! Cette situation de vulnérabilité peut avoir de graves conséquences sur le mental de la femme enceinte, sur le déroulement de la grossesse et également la santé du bébé. En aucun cas, le travail devrait interférer dans les choix de la vie personnelle. C’est pourquoi, il est évidemment primordial que chaque collègue soigne sa réaction lorsqu’une salariée annonce sa grossesse, en la félicitant plutôt qu’en pensant aux changements organisationnels qui s’en suivent. Cela tombe sous le sens mais ce type de réaction reste encore présent dans de nombreux organismes. Pour se venger de cette annonce, certains employeurs vont jusqu’à imposer à leur salariée enceinte une charge de travail plus lourde et la harceler afin d’obtenir un maximum de rendus avant son accouchement. D’autres dirigeants vont même jusqu’à licencier leurs salariées. De nombreux témoignages sur @balancetastartup ou Welcome To The Jungle prouvent que ce phénomène est encore vécu par un trop grand nombre de femmes et que de nombreux progrès sont à réaliser sur ce volet.

 

Changer son positionnement dans l’entreprise en appliquant la méthode Palo Alto

Face à un collègue harceleur, se taire ou se rebeller ne sont pas les meilleures des tactiques. Il semble plus opportun d’être stratège et d’essayer de renouer la relation avec la personne harceleur. C’est ce que prône la méthode Palo Alto, qui soulage la souffrance d’un patient en modifiant son comportement avec son interlocuteur en lui proposant une réaction totalement opposée à celle qu’il aurait eu de prime abord. Afin de mieux comprendre cette technique, découvrez la genèse et les conseils de l’école Palo Alto (lien autre article). L’idée en entreprise serait de rentrer dans le jeu de « l’harceleur » et lui montrer qu’il détient de l’importance. Lorsqu’un salarié passe son temps à brimer un collègue, le type de réponse à aborder serait la suivante : « Je te remercie pour l’attention que tu me portes. Je sais que tu fais tout ça pour mon bien, pour le bien de l’entreprise. Surtout n’hésite pas à continuer à me dire ce qui ne te convient pas ». En sur-sollicitant son retour, l’harceleur sera déstabilisé et n’aura plus aucun plaisir à harceler. Ce type de problème ne se résout pas par un seul échange, c’est un travail de longue haleine qui nécessite de faire attention à ses mots et son positionnement dans l’entreprise constamment. Certes, cette technique peut être fatigante à appliquer quotidiennement, mais les résultats sur le long terme seront bluffants.  En tant qu’employeur, vous avez le pouvoir disciplinaire d’agir pour rétablir l’ordre et assurer la sécurité de vos salariés. Vous avez notamment l’opportunité de faire appel à des thérapeutes de l’école Palo Alto qui pourront organiser une conférence sur le sujet ou proposer des échanges individualisés à chacun des salariés. Vérifiez alors les professionnels de thérapies brèves présents dans votre région et redonner à votre équipe un sentiment de bien-être et d’apaisement.

 

Les recours en cas de harcèlement grave

Si la méthode Palo Alto ne porte pas ses fruits sur le long terme, les personnes malmenées peuvent obtenir du soutien d’organismes extérieurs. Elles peuvent en effet demander conseils gratuitement auprès de juristes de la CIDF et prendre aussi contact avec la médecine du travail. Bien que ces médecins ne prescrivent pas d’arrêts, ils peuvent néanmoins appuyer cette demande auprès du médecin généraliste. Elles ont également l’opportunité de se tourner vers l’Inspection du travail, un médiateur, la HALDE ou le Défenseur des droits. Il est primordial de garder une trace de tous les échanges avec l’harceleur si jamais la victime doit saisir le conseil des prud’hommes. Par ailleurs, durant les périodes difficiles, les employés peuvent toujours trouver un accompagnement psychologique en se rendant sur le site Souffrance et Travail et pour les futures mamans, dans un centre psychologique de périnatalité près de chez elles, où les consultations sont gratuites car prisent en charge par le département. Quoi qu’il en soit, que vous soyez victime ou témoin de harcèlement au sein de votre entreprise, la première étape est d’en discuter avec les personnes concernées et la direction afin de trouver ensemble les pistes d’amélioration et d’éradiquer enfin ce fléau de votre environnement de travail.