Apprentissage de la propreté pour bébé - Choisir Ma Crèche

L’apprentissage de la propreté

Votre bébé grandit ! La grande étape de la propreté marque sa prise progressive d’autonomie. Que ce soit votre premier ou le petit dernier de la famille, cette initiation est toujours un moment fort. On vous accompagne pour vivre au mieux ce changement dans la vie de votre bébé (et la vôtre) !

Quand mettre bébé sur le pot ?

Existe-t-il vraiment un âge pour mettre bébé sur le pot ? La réponse est non ! Comme souvent, il n’y a pas de réponse magique. Chaque enfant est différent et a donc son propre rythme. L’important est qu’il soit prêt physiologiquement et psychologiquement. Il existe cependant des petits signes qui peuvent vous indiquer que le moment approche. La plupart du temps, ces signes arrivent entre 2 et 3 ans

Voici quelques comportements qui pourront vous mettre la puce à l’oreille :

  • Votre petit vous réclame de se rendre aux toilettes ;
  • Il exprime de façon claire l’état de sa couche et tente de la retirer si elle est sale ;
  • Il s’éloigne pour faire ses besoins.

En bref, votre bébé commence à connaître son corps

C’est en moyenne vers 2 ans que votre bébé commencera à reconnaître la sensation de vessie pleine. Inutile de vouloir griller des étapes ! Il est conseillé d’attendre le moment de maturation physiologique qui se passe vers 18-20 mois avant d’initier l’apprentissage de la propreté. Dans le cas de fratries, le cadet est souvent très curieux de faire la même chose que l’aîné, il aura tendance à gagner plus rapidement en autonomie grâce à l’observation et au mimétisme par rapport à son modèle. 

Comment introduire le pot ?

Votre bébé a toujours connu les couches. Le pot représente donc un objet un peu abstrait. Pour amorcer la transition en douceur, voici quelques conseils pour intégrer le pot dans ses rituels quotidiens.

  • Communiquez : La première chose importante à faire est de parler avec votre enfant. Il est important de lui expliquer clairement ce qu’est le pot et son utilité. Pas besoin d’en faire des tonnes, votre bébé comprendra mieux si vous lui dites les choses simplement.
  • Choisissez un pot ensemble : Si c’est possible, prenez le temps de choisir un pot stable et adapté aux besoins de votre bébé. Vous pouvez lui montrer et lui demander son avis sur la couleur et pourquoi pas le personnaliser avec des autocollants. Il existe d’ailleurs un kit d’apprentissage ludique de la propreté avec des autocollants “magiques”.
  • Créez un lieu dédié : Prenez également le temps de lui montrer où se trouve le pot (si possible dans les toilettes). Il a le droit à son intimité… comme les grands !

Le pot n’est maintenant plus un mystère pour votre bébé. Il est donc temps de se lancer. Préparez-vous à dire bye bye aux couches !

L’aider à sauter le pas

La première chose à garder à l’esprit, c’est qu’il ne faut absolument pas mettre la pression à votre enfant ! Comme pour l’apprentissage du langage ou de la marche, à chacun son rythme. Il est primordial que votre bébé exprime son besoin d’aller sur le pot

Quelques astuces pour l’aider

Propreté de bébé

Voici les étapes à partager avec votre bébé :

1 – Montrez-lui comment se déshabiller seul. Pour lui faciliter la tâche, choisissez des habits pratiques ! L’été est un moment parfait pour ça. Choisissez des petits bas faciles à baisser. On proscrit les boutons et les fermetures éclair !

2 – Pour ses débuts, accompagnez-le ! Discutez avec lui et prenez le temps de le rassurer. Si vous voyez qu’il traîne plus de 10 minutes sur le pot, ne forcez rien, ce sera pour une prochaine fois !

3 – Si votre bébé a réussi à aller sur le pot : surtout félicitez le, ça l’encouragera à renouveler la démarche ! Il ne vous reste plus qu’à tirer la chasse en expliquant avec pédagogie cette étape normale de séparation.

4 – Introduisez l’hygiène. Montrez-lui l’utilité de papier toilette ainsi que la nécessaire étape du lavage de main !

5 -Enfin, apprenez-lui à se rhabiller pour reprendre ses activités. 

Un apprentissage en deux temps

Votre bébé commence à être propre la journée ? Super nouvelle ! Sachez que l’apprentissage de la continence le jour et la nuit n’est pas la même choseCette dernière peut mettre plus de temps. Il est très courant que des petits oublis surviennent en pleine nuit. Totalement différent d’un enseignement classique, la continence dépend grandement d’une maturité physiologique et neurologique qu’il est impossible de “presser”. C’est directement lié au développement des circuits nerveux responsables de la motricité involontaire. Ce qui veut dire… pas de formule magique !

Que faire en cas d’accidents ou de refus ?

L’apprentissage de la propreté peut être un long parcours pour l’enfant comme pour les parents. Il arrive parfois qu’il y ait des petits retours en arrière ou des refus face au pot.

Comment réagir en cas de petits accidents ?

Il est absolument normal que de petits accidents d’incontinence arrivent au cours de l’apprentissage de la propreté. Par exemple : votre petit bout peut être absorbé dans une activité et simplement oublier d’aller sur le pot ou de demander de l’aide. Si cela arrive, ne vous fâchez surtout pas ! Dialoguez avec lui et restez toujours positif et encourageant

Si vous avez l’impression qu’il y a une vraie régression, essayez de déterminer les causes extérieures éventuelles : déménagement, arrivée d’un nouveau bébé… Prenez le temps de dialoguer avec votre enfant afin de dédramatiser ce qui pourrait le stresser. Cette petite discussion pourrait déjà résoudre en partie le problème.

Que faire si mon enfant refuse d’aller sur le pot ?

Si votre enfant refuse catégoriquement, par exemple, il se met à pleurer ou faire des crises aux moments d’aller au pot : ne le forcez pas. Il n’est simplement pas prêt !  Mettez de côté le pot pendant 2 ou 3 mois et reprenez ensuite tout le processus à zéro. Faites-le alors sans pression, vous verrez, tout ira mieux !

Pour résumer, l’apprentissage de la continence n’est pas quelque chose que l’on peut contrôler. L’important est d’attendre le bon moment pour accompagner votre enfant et de toujours rester positif sans pour autant créer un environnement trop oppressant autour du sujet.

Votre bébé apprendra, comme les autres, à devenir propre avant son entrée à l’école ! Sachez également que les crèches offrent un accompagnement supplémentaire. Selon leur projet pédagogique, elle aborde le sujet du pot d’une façon ou d’une autre. N’hésitez pas à dialoguer avec l’équipe en charge avec d’offrir une vraie continuité.