Vous souhaitez inscrire votre enfant à la crèche ? Avant de commencer vos démarches, renseignez-vous sur les différents prérequis à l’entrée en crèche. Voici la liste des éléments à valider afin de vous garantir un accès optimal à la crèche de vos rêves. 

Quand et comment s’inscrire en crèche ?

Si vous optez pour une crèche municipale, vous avez la possibilité de réaliser une pré-inscription avant la naissance. Vous avez pour projet de reprendre le travail rapidement ? Nous vous conseillons d’ailleurs de faire toutes vos démarches 6 mois avant la date d’entrée en crèche de votre bébé.

Si vous partez sur une pré-inscription avant la naissance, il faudra d’abord vous renseigner auprès du service petite enfance de la mairie, celui du département ou encore, contacter directement un directeur de l’établissement de votre choix. Si besoin, vous pouvez retrouver l’ensemble des contacts utiles selon votre lieu d’habitation sur le site du Service Public.

Il est tout de même important de noter que les places en crèches municipales sont très limitées et qu’il est difficile de faire partie des heureux choisis. Cependant, vous avez la possibilité de vous tourner vers des crèches privées pour maximiser vos chances de trouver une place pour votre bébé. Ici aussi, commencez si possible vos démarches 6 mois avant l’entrée en crèche de votre enfant.

Si vous avez besoin d’aide, notre équipe peut vous accompagner : pour cela, vous n’avez qu’à vous inscrire ici, vous serez rappelé dans les 24h.

Les conditions obligatoires pour l’entrée en crèche

Avant même de parler d’un aspect administratif, il existe 2 prérequis indispensables si vous souhaitez que votre bébé fasse son entrée en crèche !

L’âge

Pour pouvoir prétendre à une place en crèche, votre enfant doit faire partie d’une tranche d’âge bien spécifique. Il doit avoir entre 2 mois et 3 ans. Avant ses 2 mois, votre bébé est considéré comme trop jeune et trop fragile. Après ses 3 ans, il fera son entrée en maternelle.

Les vaccins

Le deuxième critère indispensable ; les vaccins ! Il est impératif que votre enfant soit en règle. S’il est né après 2018, sachez qu’il y a 11 vaccinations obligatoires en France (contre 3 avant cette date). Retrouvez-les 11 vaccins obligatoires sur le site d’Ameli.

C’est aux parents de s’assurer que les vaccins obligatoires ont bien été réalisés. La seule exception est s’il y a une contre-indication attestée par la présentation d’un certificat médical. Pour prouver que ces vaccinations ont bien été faites, vous devrez présenter le carnet de santé de votre bébé.

Les documents à fournir au moment de l’inscription en crèche

Pour finaliser l’inscription de votre bébé, vous allez devoir fournir un certain nombre de documents. Sachez que la liste des pièces à fournir peut varier d’un établissement de garde à l’autre. C’est dans le règlement des crèches que vous trouverez le détail de ces différents documents.

Bien souvent, les papiers demandés sont :

  • un justificatif de domicile,
  • une copie du livret de famille ou des pièces d’identité des parents,
  • une photocopie des pages du carnet de santé concernant les vaccinations obligatoires de l’enfant,
  • le dernier avis d’imposition,
  • un justificatif des versements de la CAF,
  • un justificatif d’assurance en responsabilité civile,
  • un certificat médical du médecin qui suit votre enfant attestant de son aptitude à la vie en communauté ainsi qu’une ordonnance qui autorise l’administration de paracétamol,
  • des photos de votre enfant pour sa vie à la crèche.

Une fois l’inscription validée

Vous l’avez fait, vous avez enfin trouvé LA crèche parfaite pour votre bébé ! Une fois cette première étape validée, c’est le moment de passer quelques conditions d’admission.

L’admission

Jeux de crècheDe façon générale, une admission est validée à partir du moment où la visite médicale obligatoire a été effectuée. Cependant, les conditions d’admission dépendent de l’établissement. Elles ne sont pas forcément les mêmes pour toutes les crèches.

Pas d’inquiétude, vous apprendrez toutes les modalités d’admission au moment de votre rendez-vous avec la direction de la crèche. C’est également à ce moment-là que vous en apprendrez plus sur l’organisation de la crèche et son règlement intérieur.

Dans le cas d’un PAI

Si votre enfant a des besoins spécifiques, un accompagnement personnalisé peut être proposé en crèche. Par exemple, dans le cas d’enfants atteints de maladies chroniques, d’intolérance ou d’allergies alimentaires, il est possible de mettre en place un projet d’accueil individualisé (PAI). C’est le médecin traitant ou le médecin de secteur qui rédige le projet. Ensuite, il est transmis et validé par le médecin de la structure d’accueil.

Précaution COVID-19

En cette période de crise sanitaire, d’autres petites précautions viennent s’ajouter à celles précédemment évoquées. Les crèches sont des établissements d’accueil collectifs, il est donc primordial de veiller à la bonne santé de votre enfant (ainsi qu’à la vôtre).

Des précautions quotidiennes vont vous être demandées. Vous devrez déposer votre enfant devant l’établissement de garde avec, obligatoirement, un masque. Les contacts avec les autres parents doivent être au maximum limités. Surveillez également si votre bébé contracte des symptômes suspects : fièvre, rhume ou troubles digestifs. Si, malheureusement, des cas avérés de COVID se déclarent dans l’établissement, cela pourrait entraîner une fermeture provisoire.

Vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour les premiers pas en crèche de votre enfant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *