Réonboarding après un congé maternité - Choisir Ma Crèche

Réonboarding après un congé maternité

En France, le congé maternité représente en général 16 semaines d’arrêt pour une femme salariée. Ces 16 semaines interviennent 6 semaines avant la naissance de l’enfant, et 10 semaines après. Et si c’est une réalité pour les femmes, aujourd’hui encore, les entreprises ont encore du mal à gérer ces absences longue durée, dont font partie les congés maternité. En effet, 44% des salariés estiment qu’ils sont laissés pour compte à leur retour. Le réonboarding après un long congé, et principalement le congé maternité est donc un enjeu clé au sein d’une entreprise, car sa gestion est déterminante à la fois pour l’employeur et le collaborateur.

Pourquoi faire un réonboarding après un congé maternité ?

Une collaboratrice qui rentre de congé maternité a vécu pendant près de 4 mois une vie très différente de celle qu’elle a connu au bureau. L’arrivée d’un enfant est un bouleversement considérable et l’organisation logistique liée à ce nouveau rythme est souvent éprouvante physiquement et moralement pour les jeunes parents. Le retour au travail concentre de nombreuses appréhensions pour l’ensemble des parties prenantes et s’avère rarement une étape aisée. Le réonboarding après un congé maternité revêt de nombreux intérêts :

  • Tout d’abord, il permet d’éviter que la collaboratrice fraîchement de retour ne se sente en retard ou isolée, seule. Le fait d’avoir passé autant de temps loin du bureau peut conférer ce sentiment d’inconfort et de décalage avec les événements de l’entreprises ayant eu lieu durant son absence.
  • D’autre part, bon nombre de femmes ont le sentiment de vivre une nouvelle “période d’essai” à leur retour de congé maternité. Cette pression est intimement liée à la crainte que cette parenthèse maternelle ait fait émerger certaines “lacunes de compétences”.
  • Accompagner le retour au travail des femmes actives permet de minimiser la perte de confiance en ses capacités et compétences.

Un bon réonboarding est un programme anticipé et construit autour de la bienveillance. Il permet à la collaboratrice de se préparer et de revenir dans de bonnes dispositions physiques et émotionnelles. Il est important de garantir une certaine transparence et de la tenir informée des changements ou évolutions qui ont eu lieu au sein de l’entreprise pendant son absence.

En outre, l’entreprise et les managers ont tout intérêt à ce qu’un réonboarding post congé maternité soit mis en place. Il permet de remotiver, de rassurer la collaboratrice, voire même de « raviver la flamme ». En effet, à peine 1/3 des collaborateurs absents plus de 3 mois se sentent mobilisés, impliqués, motivés à leur retour selon une étude menée par le cabinet Ayming. Le réonboarding aussi appelé “processus de réintégration” est on ne peut plus d’actualité au sortir de l’année 2020 qui a été ponctuée par les alternances de périodes de chômage partiel et de télétravail. Cette étape capitale est également une façon pour l’entreprise d’éviter le turnover et de booster sa marque employeur. En effet, l’absence d’anticipation et le manque d’accompagnement du salarié peuvent coûter cher à l’entreprise qui ne prendrait pas en compte cette phase dans l’expérience collaborateur. En témoignant la considération portée à un collaborateur qui revient après une absence prolongée, on évite les écueils suivants :

  • Diminution de la productivité du salarié
  • Détérioration de l’ambiance et délitement de la cohésion d’équipe
  • Turn-over : fuite des compétences clés.

Les clés pour un bon réonboarding ?

Un bon réonboarding, ça se prépare. Avant même que la collaboratrice ne s’en aille, il est important d’anticiper son retour et de veiller à bien l’accompagner.

welcome back reonboarding

1/ Anticiper et impliquer la collaboratrice dans la préparation de son absence

L’idéal étant d’engager au maximum la future maman dans la préparation de son absence et de son retour. Organiser une passation, définir quels dossiers sont attribués à quelles personnes, organiser un point de bouclage avec la collaboratrice et son supérieur hiérarchique afin de déterminer les objectifs à atteindre à son retour, discuter des conditions de ce retour etc.

2/ Maintenir le contact durant le congé

Une fois en congé, rien n’empêche la collaboratrice et ses collègues de rester en contact. Un déjeuner ensemble, un appel pour prendre des nouvelles, l’achat d’un cadeau de naissance sont autant d’actions conviviales qui permettent à la salariée de ne pas se sentir oubliée et qui forgent par la même occasion une cohésion d’équipe. Prudence toutefois à ne pas (trop) parler travail…

3/ Préparer le retour du collaborateur

Avant son retour, il est conseillé de prendre contact avec la jeune maman afin de convenir de sa date de retour. C’est aussi un moyen pour sonder son état d’esprit de comprendre les problématiques auxquelles elle doit faire face (dette de sommeil, problème de mode de garde etc.) et ainsi d’adapter son retour. Le réonboarding peut-être l’opportunité de proposer à la collaboratrice de trouver ensemble des solutions pour favoriser l’équilibre entre sa nouvelle vie de maman et sa vie professionnelle. L’une des solutions les plus fiable est de réserver la place en crèche pour l’enfant de son salarié. En effet, toute entreprise peut accompagner ses collaborateurs dans la recherche de son mode de garde afin de garantir un retour dans les temps et dans des conditions optimales.  L’équipe de Choisir Ma Crèche accompagne les entreprises dans cette démarche d’inclusion et d’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes.

4/ Préparer un accueil chaleureux le jour de son retour

Organiser un moment d’échange pour célébrer le retour au sein de l’équipe puis prévoir un moment plus individuel avec le manager. Un kit de bienvenue avec un livret d’accueil faisant état des changements, des nouveautés liées à l’entreprise mais aussi des attentes liées à sa reprise de poste peut faire office de feuille de route pour un retour serein et apaisé au travail. Le principe même du réonboarding, c’est de créer un moment d’échange, de partage, permettant à tous les protagonistes de repartir sur de bonnes bases, pour le bien-être de tous.

Le réonboarding est essentiel et primordial dans l’expérience collaborateur.  Après une longue absence, c’est le moyen de réactiver les liens, de stimuler la culture d’entreprise, et de repartir sur des bases saines. D’autre part, cela permet à la collaboratrice jeune maman de faire un point sur ses compétences, ses envies, mais également de se sentir légitime de mener de front sa carrière et sa vie privée.