Accompagnement à la parentalité : que pouvez-vous mettre en place dans l’entreprise ? - Choisir Ma Creche

Accompagnement à la parentalité : que pouvez-vous mettre en place dans l’entreprise ?

Les parents peuvent rapidement être épuisés et manquer d’organisation à l’arrivée d’un enfant. Des solutions pour aider et accompagner les collaborateurs dans cette nouvelle étape de leur vie peuvent être mises en place. Aujourd’hui, la parentalité s’impose d’ailleurs comme un enjeu majeur des politiques d’entreprise. Une politique familiale intégrée à la stratégie RH permet de fidéliser les collaborateurs, attirer de nouveaux talents et améliorer le bien-être au travail. Découvrez nos conseils et les bonnes pratiques à adopter pour favoriser l’accompagnement à la parentalité au sein de votre entreprise !

 

 

Accompagnement à la parentalité : de quoi s’agit-il ?

En quelques années, le concept de parentalité est devenu central dans le développement et l’attractivité des entreprises. C’est une question dont le Gouvernement s’est d’ailleurs emparé : une politique publique de soutien à la parentalité a été mise en place afin d’encourager les entreprises à trouver des solutions pour améliorer la qualité de vie au travail des parents-salariés.
Dans les politiques familiales, l’accompagnement à la parentalité représente le 4ème objectif, après l’encouragement à la natalité, la conciliation vie de famille/vie professionnelle et le soutien pour les charges financières familiales.

Entreprises, de l’importance de s’investir dans l’accompagnement à la parentalité

La parentalité est un sujet tabou dans beaucoup d’entreprises. Elle est souvent considérée comme un sujet intime et personnel, qui n’a pas sa place dans le monde du travail. Certaines entreprises sont d’ailleurs toujours réfractaires à ce mouvement d’accompagnement à la parentalité et préfèrent la politique de l’autruche. Pourtant, la parentalité concerne aussi les entreprises ! L’arrivée d’un enfant est un bouleversement dans la vie d’un salarié, du point de vue personnel, certes, mais aussi professionnel. Le parent doit organiser différemment ses journées et subir davantage de charge mentale. Il lui est parfois difficile de tout concilier sereinement, ce qui peut avoir des conséquences pour l’entreprise.

L’entreprise constitue un espace où l’employé doit se sentir libre de parler de ses difficultés de sorte à redéfinir l’équilibre souhaitable pour les deux parties. Elle a donc un rôle à jouer pour soulager les parents-salariés et les accompagner dans leur parentalité.

L’accompagnement à la parentalité comme argument de différenciation RH

Bien accompagner les salariés de l’entreprise à l’arrivée d’un nouvel enfant et être attentif à leurs besoins permet de renforcer la marque employeur. L’accompagnement à la parentalité est aujourd’hui un facteur clé d’attraction et de rétention des talents. Dans la “guerre des talents”, quand les entreprises ont du mal à fidéliser et à retenir leurs meilleurs talents, la politique de parentalité peut être un atout et une opportunité de différenciation à ne pas négliger.

 

« 70% des salariés parents se projetteraient davantage dans une entreprise si elle mettait à disposition des services de garde d’enfants » selon le Baromètre OPE de la Conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et familiale – Résultats 2018 du volet « salariés »

 

Accompagnement à la parentalité : 5 bonnes pratiques à adopter pour épauler vos salariés dans leur parentalité

Former les managers dans l’accompagnement à la parentalité

Il est important que les managers s’impliquent dans la politique d’accompagnement à la parentalité de l’entreprise. La première étape consiste à accueillir l’annonce de la grossesse de manière positive, en le verbalisant : “c’est une bonne nouvelle !”. Certaines femmes redoutent en effet d’annoncer leur grossesse à leur manager. Il est donc primordial de sensibiliser les managers à la question de la parentalité. A ce titre, sachez que des formations dédiées existent. L’entreprise doit par ailleurs donner les moyens aux salariés-parents d’anticiper leur congé parental, en recrutant et formant leur remplaçant notamment. Enfin, les managers doivent assurer de bonnes conditions de reprise au salarié, lors du retour de congé de naissance.

Communiquer au sujet de la parentalité

L’entreprise, et plus particulièrement le service RH, doit informer les collaborateurs des évolutions du cadre réglementaire lié à la parentalité, par exemple, le rallongement du congé paternité en vigueur depuis le 1er juillet 2021. Une bonne communication à tous les niveaux de l’entreprise favorise l’épanouissement des salariés-parents et prévient les risques psycho-sociaux.
Les RH doivent également communiquer les informations sur les outils et les structures pouvant aider le salarié dans la gestion de la parentalité. Il est possible de mettre en place des événements concernant la parentalité pour communiquer rapidement et efficacement, par exemple avec une “semaine de la parentalité” ou une “family day”.

Garantir le droit à la déconnexion

Les collaborateurs ont le droit de ne pas être connectés aux outils numériques professionnels en dehors des horaires de travail, même s’ils sont en télétravail. Ce droit permet de ne pas augmenter la charge mentale des salariés et plus encore des salariés-parents. Ils peuvent ainsi consacrer du temps qualitatif à leur famille, sans culpabilité, et en ayant une organisation distincte entre vie perso et vie pro. Ce type d’organisation est positif pour les deux parties : en cloisonnant davantage, vie professionnelle et vie personnelle n’empiètent pas l’une sur l’autre.

En finir avec la culture du présentéisme

Dans une entreprise moderne, les horaires d’arrivée et de départ peuvent être plus souples. Il est essentiel, dans l’accompagnement à la parentalité, de préserver des horaires de travail compatibles avec une vie de famille. Il est conseillé d’éviter les réunions avant 9h ou après 17h, par exemple, et de limiter les déplacements si les rendez-vous peuvent être faits à distance. Le télétravail est, lui aussi, utile aux salariés-parents, car ils peuvent mieux gérer leur quotidien et réduire le temps et le stress liés aux déplacements. Toutefois, le télétravail n’est pas une alternative à la garde d’enfant !

Faciliter les recherches de mode de garde pour les salariés-parents

Les solutions de garde d’enfant proposées par les entreprises permettent de soulager les parents-salariés, ce qui est bénéfique pour l’employé (du point de vue psychologique et organisationnel) et pour l’image de l’entreprise. Les crèches inter-entreprises, par exemple, sont des établissements privés qui accueillent les enfants de salariés de différentes entreprises.

Les entreprises peuvent choisir le nombre de berceaux à réserver pour leurs collaborateurs. La charge mentale des parents-salariés est alors allégée. Ils peuvent travailler plus tranquillement en sachant que leur enfant est dans une structure composée de personnels qualifiés qui respectent les normes en vigueur. En définitive, la crèche inter-entreprises est un excellent moyen d’œuvrer pour accompagner la parentalité en entreprise !Pour aider les entreprises dans leur démarche d’accompagnement à la parentalité, Choisir ma Crèche propose une solution utile et efficace. Le dispositif de crèche inter-entreprises de Choisir ma Crèche permet de soulager les parents-salariés dans leur recherche de mode de garde et de réduire le stress pour le retour au travail : des berceaux sont déjà réservés par l’entreprise ! Du côté du service RH, il n’y a aucune surcharge administrative, l’équipe de Choisir ma Crèche s’occupe de trouver la crèche idéale et de gérer les contrats inter-entreprises.

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous pour découvrir nos solutions de places en crèches inter-entreprises !