Quand et comment chercher son mode de garde - Choisir Ma Crèche

Quand et comment chercher un mode de garde ?

Vous attendez un heureux évènement ? Félicitations ! Passé l’excitation des premières semaines, il est important de s’organiser pour la suite. Selon vos projets, prenez le temps de définir avec votre moitié comment vous souhaitez garder ou faire garder votre futur bébé. On vous accompagne dans ce parcours (qui peut parfois ressembler à celui du combattant).

Réfléchir à son mode de garde

Choisir son mode de garde peut être un vrai casse-tête. Echangez à cœur ouvert avec votre conjoint : quels ont été vos modes de garde respectifs lorsque vous étiez enfant. Les souvenirs positifs que vous en avez conservé mutuellement etc. Ce qu’il faut garder en tête c’est que vous ne ferez sans doute pas les mêmes choix que vos parents à l’époque donc considérez votre propre contexte, vos contraintes professionnelles et vos envies les plus personnelles concernant votre enfant.

Quels points aborder avec son conjoint ?

Avant même de vous lancer dans les recherches, réfléchissez aux points suivants :

  • Date de retour au travail pour la maman : le projet est-il de retourner travailler dès la fin du congé maternité ou pensez-vous à une autre organisation ? 
  • Date de retour du partenaire : le congé paternité va connaître une véritable mutation dès juillet 2021. Il passera de 14 à 28 jours dont 7 obligatoires. Cela correspond-il aux jours que vous souhaitez prendre ou pensez-vous à prolonger ? Il est tout à fait possible de prendre un congé parental pour un des deux parents. Aujourd’hui de nombreux papas se lancent dans l’aventure !
  • Fréquence de garde : souhaitez-vous faire garder votre bébé à temps plein (5 jours par semaine) ou alors seulement ponctuellement selon votre organisation familiale (rythme de travail, proximité des grands parents qui souhaiteraient prendre le relai quelques jours par semaine etc…) ?
  • Mode de garde individuel ou collectif : souhaitez-vous que votre bébé soit gardé en collectivité au sein d’une crèche ou par une assistante maternelle ou une garde à domicile de type nounou ? Il n’y a pas de mauvais choix, cela dépend vraiment de vous et de votre enfant. L’important est de trouver un mode de garde avec lequel tout le monde est à l’aise.
  • Choix pédagogique souhaité : vers quel type de pédagogie souhaitez-vous vous tourner ? 

Quand commencez à chercher son mode de garde ? 

De manière générale, il est recommandé d’anticiper au maximum votre réflexion. Que vous vous adressiez au Point d’Accueil Petite Enfance de la mairie de votre commune ou que vous vous dirigiez vers d’autres relais d’information, les plannings seront tous différents. Il est préconisé de déposer sa demande de place en crèche à partir du sixième mois de grossesse. Pour les modes de garde plus individuels, les assistantes maternelles sont généralement très plébiscitées il est aussi conseillé de prendre contact en amont.

Les différentes démarches peuvent prendre du temps et il est important de bien faire les choses afin de ne pas se retrouver coincé le jour de votre retour au travail.

Quelles sont les démarches selon le mode de garde choisi ?

Vous avez fait votre choix ? Bonne nouvelle ! Il est maintenant temps de vous lancer. Les démarches vont dépendre du mode de garde souhaité. 

Pour les modes de garde individuels

Si vous vous sentez plus à l’aise avec un choix de garde individuel, votre choix se portera soit sur une nounou, soit une assistante maternelle.

Trouvez la meilleure nounou ou assistante maternelle

Réserver son mode de garde

Il existe, aujourd’hui, des filières de recrutement et des sites Internet pour vous lancer dans vos recherche. Voici quelques pistes qui peuvent vous aider :

  • Le service Petite Enfance de votre commune, 
  • un Relais Assistante Maternelle (RAM),
  • la PMI (Protection Maternelle et Infantile) de votre ville ou votre région,
  • le site de notre partenaire Garder Mes enfants (nounous et baby-sitters partout en France)

Prenez le temps de sélectionner la personne qui vous correspond au mieux. Une bonne relation avec la personne qui garde votre enfant vous permettra d’être en confiance et d’éviter tout problème par la suite. Prenez également le temps de regarder les lieux (si ce n’est pas à votre domicile).

Déterminez les modalités de garde

Discutez des horaires d’accueil, du nombre de jours de garde souhaité et le nombre de semaines nécessaires par an. Déterminez si vous souhaitez un fonctionnement en année complète ou incomplète.

En devenant employeur, vous avez le devoir de rédiger le contrat de travail en bonne et due forme. Votre salarié dispose de droits spécifiques à la convention collective des assistants maternels. N’oubliez pas de considérer ses 5 semaines de congés payés ainsi que les jours d’absence pour formation, maladie, enfant malade ou événements exceptionnels.

Discutez du salaire à verser

Ce n’est pas un sujet tabou ! Il est primordial de prendre le temps de parler argent avec votre future assmat’ ou nounou. Vous allez devenir son employeur, vous devez donc connaître le montant de son salaire brut et net. À cela s’ajoute des frais d’entretien et de repas à déterminer également avec votre salariée afin d’établir le budget global mensualisé. 

Il existe des règles en matière de montant salarial. Si vous choisissez d’engager une assistante maternelle, il existe des plafonds journaliers de référence. N’hésitez pas à visiter le site de PAJemploi pour connaître tous les avantages fiscaux auxquels vous allez avoir le droit.

Réalisez votre contrat de travail

Vous l’avez compris, vous allez devenir employeur ! Dans ce cadre, vous allez devoir créer un numéro d’employeur auprès du service urssaf pajemploi. Vous y trouverez des modèles de contrats et des calculateurs pour vous accompagner dans la rédaction du document de travail officiel que ce soit un CDI (contrat de travail à durée indéterminée) ou un CDD (contrat de travail à durée déterminée). Dans votre contrat, vous devez retrouver :

  • les modalités d’accueil (horaires, nombre de jours…)
  • le détail du salaire et des éléments de rémunération de votre nounou ou assistante maternelle,
  • les modalités concernant les congés payés préalablement déterminés.

Une fois le contrat de travail signé, vous devrez effectuer une déclaration mensuelle de salaire et à cet effet vous pourrez bénéficier de la CMG. 

Remettez les fiches de paie

Une fois la garde de votre enfant mise en place, vous devez impérativement fournir à votre nounou ou votre assistante maternelle ses fiches de paie.  Vous l’aurez compris, choisir une nounou ou assistante maternelle peut engendrer une certaine gestion. Qu’en est-il des modes de garde collectifs ?

Pour les modes de garde collectifs

Vous souhaitez faire garder votre enfant dans une structure collective ? Renseignez-vous sur les crèches proches de chez vous. Sachez qu’il existe différents types de crèches : les municipales, les privées, associatives, familiales ou parentales.

  • Pour les crèches municipales : vous devez vous renseigner auprès de la mairie de votre commune de résidence. Les démarches peuvent changer d’une municipalité à l’autre. Votre dossier complet sera étudié lors d’une commission visant à attribuer les places en crèches disponibles. Généralement, il n’y a qu’une ou deux commissions dans l’année. Vous ne pourrez donc pas forcément avoir de place au moment souhaité.
  • Pour les crèches privées : il existe différentes façons d’accéder à une crèche privée. Soit vous pouvez réserver par le biais de votre entreprise, soit passer en direct. Attention les coûts peuvent varier grandement ! De plus, si vous tentez de passer en direct avec une crèche, sachez que votre place n’est pas prioritaire. Une place avec le soutien d’un employeur est toujours privilégiée. Il est important de se renseigner dès le 6ème mois de grossesse afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.
  • Pour les crèches associatives : la réservation d’une place se passe directement avec l’établissement concerné. Il faut se pré-inscrire via leur site ou par téléphone afin d’augmenter ses chances. Les places sont limitées donc n’hésitez pas à commencer vos démarches tôt.
  • Pour les crèches parentales : les démarches d’inscription rejoignent celles des crèches associatives. La différence est que les parents vont devoir s’investir dans la vie de la crèche. Eh oui… comme son nom l’indique, ce sont les parents qui gèrent la crèche parentale ! 
  • Pour les crèches familiales : votre enfant sera gardé au domicile d’une assistante maternelle qui se rendra quelques jours par semaine dans une crèche afin de favoriser les contacts et les interactions entre les enfants. Dans le cas d’une crèche familiale la rémunération de l’assistante maternelle est intégralement gérée par la crèche directement.

Comment trouver une place en crèche facilement ?

Si vous n’êtes pas un grand fan des démarches administratives et/ou que vous avez eu une réponse négative de la part de la municipalité. Pas de panique. Vous pouvez encore trouver la crèche idéale pour votre bébé. Pour cela, tournez-vous vers le réseau de crèches Choisir Ma Crèche.

Comment faire pour en bénéficier ? La première étape est de vous inscrire sur le site de Choisir Ma Crèche. Notre équipe vous recontacte dans les 24h. Vous faites alors le point sur vos besoins (horaires, localité, projet pédagogique….) et une sélection de crèches vous sera proposée. 

La condition pour pouvoir accéder à une des crèches de notre réseau : que votre employeur ou celui de votre conjoint se porte partenaire de la place. De son côté, cela assurera, entre autres, votre retour serein en temps et en heure au bureau. De plus en plus d’entreprises y ont recours. Cela apporte des preuves concrètes en terme de politique de QVT et dynamise la marque employeur sur des leviers d’attractivité et de fidélisation des collaborateurs.

Une fois le partenariat employeur acté, le collaborateur choisit la crèche qui lui correspond et accède à une crèche privée au même tarif qu’une crèche municipale !