Manager : 6 soft-skills insoupçonnées des parents salariés, loin des préjugés - Choisir Ma Creche

Manager : 6 soft-skills insoupçonnées des parents salariés, loin des préjugés

Négociateur avec son enfant de trois ans qui ne sait dire que « non », chef de projet lorsqu’il s’agit de préparer les vacances avec des enfants en bas âge, comptable lorsqu’il faut tenir le budget courses pour le mois… Le parent salarié développe tout un tas de compétences comportementales dont certaines peuvent être transposées dans la vie professionnelle. A condition de les identifier et de savoir capitaliser dessus ! Managers, voici 6 soft-skills repérées chez les parents salariés qui pourraient vous intéresser.

Soft-skills : ces compétences indispensables pour travailler en entreprise

Dans son rapport The Future of Jobs de 2020, le World Economic Forum a mis en avant la capacité de résoudre les problèmes ainsi que la flexibilité ou encore la créativité dans son Top 10 des « compétences douces » les plus prisées en entreprise. Pour qu’une entreprise performe, elle ne doit plus simplement se concentrer sur les compétences techniques ou les diplômes de ses employés, mais bien s’intéresser à leurs compétences complémentaires, comme savoir négocier ou résoudre des problèmes. A titre d’exemple, un salarié deviendra difficilement un (bon) manager s’il ne sait pas faire preuve d’écoute ou d’intelligence émotionnelle !

6 Soft-skills que développent les parents salariés

#1 La négociation

La négociation est une soft-skill particulièrement recherchée en entreprise. Dans la vie privée, faire manger son enfant ou le coucher demande aux parents de maîtriser l’art de la négociation. Si vous avez vous-même des enfants, vous le savez : cet exercice est parfois plus difficile que de conclure un contrat avec un client !

#2 L’organisation

Généralement, les parents salariés sont contraints de partir un peu avant 18h pour récupérer leurs enfants à la sortie de l’école ou de la crèche. Ils sont alors obligés de redoubler d’efforts pour organiser au mieux leur journée de travail afin de pouvoir accomplir leurs tâches. Plus organisés dans leur quotidien et plus rigoureux dans leur travail, les parents salariés gèrent mieux leurs priorités, anticipent tout ce qui pourrait fragiliser leur organisation et savent déléguer lorsque c’est nécessaire.

#3 La résolution des problèmes

Savoir résoudre des problèmes en entreprise permet au salarié de travailler plus efficacement, sans qu’il ne ressente de stress face à une situation ou un projet complexe. Cette soft-skill met en avant la capacité du salarié à identifier un problème puis à prendre une décision pour le résoudre. Or, tous les jours, les parents sont confrontés à un problème avec leur enfant qu’ils doivent solutionner rapidement, sans leur transmettre son stress.

#4 La créativité

Que fait un parent quand son enfant a perdu son doudou fétiche ? Il trouve une parade pour le distraire. La créativité et l’adaptation rapide au changement sont des soft-skills qui se développent indéniablement avec la parentalité. Transposée dans la vie professionnelle, elle est particulièrement recherchée dans les start-ups dont le modèle invite aux challenges et aux nouvelles idées.

#5 La motivation

On parlera ici de la motivation au sens de « donner un sens aux tâches à effectuer ». Un bon manager est un salarié qui sait motiver et fédérer ses équipes autour d’un objectif commun. Dans la vie privée, un parent doit puiser dans ses ressources pour motiver ses enfants à se lancer dans une activité.

#6 L’empathie

Tout parent sait distinguer les émotions de son bébé et développe ainsi l’empathie. Dans son activité professionnelle, un salarié parent fera plus attention aux détails que lui renverront ses clients ou ses collègues. Il saura alors plus facilement se mettre à la place de l’autre et désamorcer les problèmes qui pourraient survenir.

Vous l’aurez compris : plutôt que d’aborder négativement le changement notoire que crée la parentalité sur votre collaborateur, vous avez tout intérêt à y voir une opportunité pour lui de développer des soft-skills qu’il utilisera dans son quotidien dans l’entreprise !