Reprendre le travail après un congé maternité - Choisir Ma Crèche

Congé maternité : comment reprendre le travail sans culpabiliser ?

Le congé maternité est une période charnière dans la vie d’une femme, tant du point de vue personnel que professionnel. Il est souvent difficile pour une femme de s’absenter de son poste : elle peut craindre de perdre le fil de dossiers importants ou même, d’être remplacée. Réciproquement, le retour au travail peut être source d’un certain nombre d’angoisses. Faire garder son enfant à la fin du congé maternité peut en effet éveiller un sentiment de culpabilité chez les jeunes mères. Difficulté à couper le cordon ou peur que son enfant ne soit pas suffisamment bichonné, la reprise du travail est synonyme de questionnements pour beaucoup de mamans. Mon enfant sera-t-il parfaitement pris en charge ? Ne souffrira-t-il pas de cette séparation ? Voici quelques conseils pour que reprise du travail ne rime pas avec culpabilité !

Congé maternité et reprise du travail : l’importance de relativiser

Nombreuses sont les femmes qui culpabilisent au moment de confier leur enfant à la crèche ou à l’assistante maternelle. Si c’est votre cas : relativisez ! Votre enfant est entre de bonnes mains : vous ne l’abandonnez pas, mais favorisez son autonomie. Plusieurs études scientifiques sur le sujet concluent en effet que les enfants dont les mères reprennent le travail ne souffrent pas de la séparation. Le tout étant qu’au moment des retrouvailles, les mamans soient disponibles pour leur enfant : quelques minutes de profonds échanges favorisent davantage le développement de l’enfant qu’une présence continue mais dispersée.

Lire aussi : Femmes actives : comment concilier carrière et maternité ?

Préparer le changement afin d’appréhender au mieux la séparation

Quel que soit le mode de garde que vous avez choisi, veillez à respecter la période d’adaptation préconisée. L’adaptation consiste à allonger peu à peu les moments où votre enfant reste dans son lieu d’accueil, d’abord en votre présence, puis sans vous. Cette période est importante pour votre bébé, mais aussi pour vous et pour les professionnels de garde. Grâce à elle, l’immersion de votre enfant dans son nouvel environnement se fait dans un climat serein et sécurisant. Prenez le temps de discuter avec les professionnels de la petite enfance afin d’instaurer une relation de confiance.

Les pédopsychiatres encouragent également les parents à expliquer les choses à leur enfant, avec des mots simples. Il est en effet important de prévenir votre bébé : montrez-lui que vous faites confiance aux personnes qui s’occuperont de lui et rassurez-le sur son futur environnement.

Lire aussi : La période d’adaptation en crèche : un moment clé

Choisir un mode de garde qui vous ressemble

Vous serez davantage rassurée si vous savez que votre enfant est gardé dans un espace accueillant. Il est donc important de choisir un lieu de garde qui vous ressemble : projet pédagogique, locaux, décoration… Afin de créer une continuité dans la vie de votre enfant, son environnement de garde doit au maximum se rapprocher du vôtre. Le mode de garde doit ainsi correspondre à vos besoins et à vos principes. Si le lieu de garde vous ressemble, vous ne culpabiliserez pas d’y laisser votre enfant !

Opter pour un mode de garde fiable pour partir travailler en toute sérénité

Pour un retour au travail en toute sérénité après votre congé maternité, vous devez pouvoir vous concentrer sur votre travail sans craindre d’être dérangée par un contre-temps de votre nounou ou assistante maternelle. En ce sens, il est primordial d’opter pour un mode de garde fiable. Privilégier un mode de garde collectif tel que la crèche vous assure qu’un professionnel sera toujours disponible pour s’occuper de votre enfant. Vous pouvez ainsi partir travailler en toute sérénité : vous ne serez contactée que si votre enfant est malade. Etant donné que les crèches ne sont fermées que 5 semaines par an, – selon des dates communiquées bien en amont -, vous avez la possibilité d’organiser votre planning professionnel comme bon vous semble. Avec la crèche, pas de congés, d’arrêts maladie ou d’empêchement de dernière minute qui viendraient bouleverser votre journée de travail. Pas besoin non plus d’endosser la casquette d’employeur auprès de la nounou et de gérer toute la charge liée à la mise en place d’un contrat de travail avec une tierce personne.

Vous l’aurez compris : pour une reprise du travail sans culpabilité, votre mode de garde doit être fiable et à votre image. De ce point de vue, la crèche est une valeur sûre. Choisir Ma Crèche vous accompagne afin que vous trouviez une place en crèche pour votre enfant, en fonction de vos critères géographiques et pédagogiques. Réactive et à l’écoute, l’équipe de Choisir Ma Crèche met tout en œuvre pour que le retour au travail des mères se fasse dans les meilleures conditions possibles.