5 façons de réduire l’absentéisme en entreprise

L’absentéisme est une problématique que rencontrent de nombreuses entreprises et qui engendre des conséquences néfastes. Perte de productivité et démotivation des salariés, l’absentéisme ne doit pas être pris à la légère. Aussi, il convient de surveiller son taux. Malgré tout, pour éviter que votre taux d’absentéisme ne soit trop élevé, il existe des solutions.

L’absentéisme est une problématique que rencontrent de nombreuses entreprises et qui engendre des conséquences néfastes. Perte de productivité et démotivation des salariés, l’absentéisme ne doit pas être pris à la légère. Aussi, il convient de surveiller son taux : il est d’usage de considérer qu’un taux d’absentéisme de 4% est normal, tandis qu’un taux supérieur ou égal à 8% devient préoccupant. Ces chiffres sont indicatifs et doivent être pondérés en fonction des spécificités de chaque entreprise. Malgré tout, pour éviter que votre taux d’absentéisme ne soit trop élevé, il existe des solutions : voici donc 5 façons de le réduire !

Tour d’horizon de l’absentéisme en entreprise

Selon le 12e baromètre de l’Absentéisme et de l’Engagement, réalisé par Ayming (étude de 2020 sur les données de 2019), le taux d’absentéisme moyen est de 5,11% et représente 18,7 jours d’absence par salarié en moyenne.

Le baromètre conclut également que le taux d’absentéisme est plus élevé chez les femmes que chez les hommes : 5,84% contre 3,59%. Pour Ayming, cet écart s’explique par le fait que les femmes « restent plus exposées aux emplois précaires et moins qualifiés ». Elles gèrent aussi, pour une majorité d’entre elles, les charges familiales.

La réintégration à la suite d’une absence constitue ensuite un moment crucial : 19% des salariés ayant été absents se sont absentés une nouvelle fois en raison d’une mauvaise réintégration.

Enfin, 49% des répondants considèrent que leur entreprise aurait pu mettre en place des actions pour éviter leurs absences. Dès lors, la marge de manœuvre des entreprises est grande pour réduire le taux d’absentéisme de leurs collaborateurs.

Les causes de l’absentéisme en entreprise

Afin de déployer des solutions véritablement efficaces pour réduire l’absentéisme, il convient tout d’abord de comprendre ses causes. Ainsi, l’absentéisme peut provenir de motifs professionnels :

  • Accident de travail
  • Maladie professionnelle
  • Environnement professionnel défavorable

Ou de motifs personnels :

  • Maladie non-professionnelle
  • Absence de confort
  • Environnement familial instable

Sur ce dernier point, sachez que lorsqu’un mode de garde n’est pas fiable, 3 parents sur 4 sont contraints d’improviser et de prendre un jour de congé, d’écourter leur journée en urgence ou de travailler depuis leur domicile.

CTA-Cas-client-Gekko

5 façons de réduire l’absentéisme

Des solutions peuvent être déployées pour réduire l’absentéisme dû à chacune de ces causes. Aussi, il peut être intéressant d’analyser les raisons pour lesquelles vos collaborateurs sont absents, et de mettre en place les dispositifs les plus adaptés à leurs besoins.

1. Limiter les risques d’accidents et de maladies

Les accidents du travail et les maladies professionnelles dépendent en grande partie des secteurs d’activité. Si votre entreprise est particulièrement concernée par de tels motifs d’absence, n’hésitez pas à dialoguer avec le médecin du travail. Il vous accompagnera pour trouver des solutions de réduction et de prévention des risques.

Toutes les entreprises peuvent ensuite être touchées par une épidémie : grippe, gastro-entérite, angine… Afin de limiter les risques de transmission au sein de l’entreprise, veillez à mettre à disposition des solutions hydroalcooliques et à désinfecter régulièrement les lieux de travail. Vous pouvez également encourager vos collaborateurs à télétravailler en cas de symptômes.

2. Mettre fin aux absences de confort

Comme leur nom l’indique, les absences de confort sont celles qui n’ont pas de motif valable. Elles reflètent donc en grande partie l’état d’esprit de vos collaborateurs. Pour les éviter, pas de remède miracle : vos collaborateurs doivent avoir envie de venir travailler dans votre entreprise. Il est donc important de motiver vos équipes, de mettre en place un plan de carrière attractif, de favoriser une bonne ambiance de travail… Et si cela ne fonctionne pas, n’hésitez pas à être ferme.

3. Favoriser une bonne ambiance de travail

En plus de diminuer le nombre d’absences de confort, favoriser une bonne ambiance de travail limitera les absences liées à un mal-être. Vos collaborateurs doivent en effet se sentir bien dans leur espace de travail : n’oubliez pas qu’ils y passent une grande partie de leur temps ! Dès lors, aménagez un endroit confortable et chaleureux avec des éléments de décoration. Ainsi, vos collaborateurs se sentiront comme chez eux et auront envie de venir travailler. Veillez également à créer des synergies : organisez par exemple des activités d’équipe pour favoriser la convivialité et le partage, instaurez un libre dialogue et restez à l’écoute en cas de besoin.

Lire aussi : QVT : 12 bonnes idées pour améliorer la qualité de vie au travail

4. Accompagner ses collaborateurs

Congé maladie, congé maternité, divorce… Certains événements peuvent bouleverser l’équilibre de vos collaborateurs. Aussi, il est primordial de les accompagner pour éviter les risques d’isolement. Vous pouvez par exemple proposer un accompagnement de la part d’un psychologue ou encourager un changement de poste. Dans certains cas, un simple aménagement de planning suffit. Quoi qu’il en soit, veillez à accompagner vos collaborateurs en fonction de leurs besoins pour faciliter leur retour au travail.

Lire aussi : Arrêt maladie, congé maternité : comment gérer l’absence d’un collaborateur clé et préparer son retour ?

5. Proposer une solution de garde pour les parents-employés

L’arrivée d’un enfant peut engendrer des absences répétées chez vos collaborateurs. À ce titre, proposer une solution de garde fiable pour vos parents-employés se montre triplement efficace. Cela permet en effet de :

  • Faire baisser le taux d’absentéisme de vos collaboratrices : comme nous l’avons évoqué, les femmes sont légèrement plus absentes que les hommes, en partie à cause de la gestion des charges familiales. Proposer une solution de garde les déchargera de cet impératif.
  • Faire baisser le taux d’absentéisme dû à une mauvaise réintégration : le retour de congé maternité peut notamment faire naître un sentiment de culpabilité chez les jeunes parents. S’ils savent que leur enfant est entre de bonnes mains, vos parents-salariés se rendront au travail l’esprit tranquille et seront moins à même de s’absenter.
  • Eviter les absences dues à l’instabilité de l’environnement familial : un mode de garde efficace garantit un bon équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, ce qui évite les absences de dernière minute.

Proposer une solution de garde fiable pour les parents-employés permet donc de jouer positivement sur les facteurs d’absence de vos collaborateurs. Selon l’Observatoire de l’équilibre des temps et de la parentalité en entreprise et le Baromètre sur l’absentéisme et l’engagement du cabinet Ayming, les entreprises ayant déployé des actions concrètes comme la réservation de places en crèche ont d’ailleurs vu leur taux d’absentéisme réduire de 25%. Dès lors, proposer un dispositif de réservation de places en crèche à ses salariés apparait comme une solution intéressante pour faire baisser le taux d’absentéisme en entreprise.

Pour aider les entreprises à réserver des places en crèche pour leurs salariés, Choisir ma Crèche propose une solution clé en main, sans surcharge administrative. Dispositif sans minimum de réservation et sans durée d’engagement, la crèche inter-entreprises est une solution souple, adaptée aux besoins de l’entreprise. Vous souhaitez déployer un dispositif concret pour réduire votre taux d’absentéisme tout en aidant vos collaborateurs ? Contactez-nous pour nous parler de votre projet !