Les caractéristiques d'une micro-crèche - Choisir Ma Crèche

Quelles sont les caractéristiques d’une micro-crèche ?

Il existe de nombreux modes de garde différents pour votre enfant. Entre nounou, assistante maternelle et crèche, il est parfois difficile de faire son choix. Aujourd’hui, on vous parle des micro-crèches. Quels sont les avantages et les inconvénients de ces établissements d’accueil de jeunes enfants ? 

Fonctionnement d’une micro-crèche

Pour commencer, il faut comprendre quelles sont les caractéristiques principales d’une micro-crèche et ce qui la différencie des autres types de crèches.

Micro, mais pourquoi ?

La spécificité principale d’une micro-crèche est sa capacité d’accueil. Elle a une capacité d’accueil maximale de dix enfants. Ce nombre restreint d’enfants permet la mixité des âges au sein de la structure. Dans les micro-crèches, pas de section, mais un espace d’éveil commun quel que soit l’âge des enfants accueillis. Néanmoins la règle reste la même que pour les crèches collectives : les enfants doivent être âgés de 10 semaines à 36 mois. 

Caractéristiques organisationnelles

Malgré leur petite taille, les micro-crèches sont soumises aux mêmes règles que les crèches classiques. La superficie demandée est de 100 m2 minimum pour 10 places créées. Comme pour les autres établissements d’accueil collectif, les aménagements et les locaux doivent répondre à des normes de sécurité. Même s’il n’existe pas de normes nationales pour la construction ou l’aménagement des crèches, le code de la santé publique-décret n°2010-613 du 7 juin 2010-art.10 stipule que « Les locaux et leur aménagement doivent permettre la mise en oeuvre du projet d’établissement ou de service ».

On peut alors distinguer 3 types de lieux spécifiques :

  • Les unités de références : elles correspondent aux espaces de la vie quotidienne où l’enfant peut créer des repères;
  • les lieux de transitions : lieux de rencontre entre les parents et le personnel de la crèche;
  • les espaces de rencontre et de découverte.

L’autorisation d’ouverture d’une micro-crèche est soumise à une visite préalable effectuée par un professionnel du service de PMI du Conseil général. Ce rendez-vous détermine l’obtention de l’agrément pour la micro-crèche.

Du côté du personnel, il est composé de professionnels de la petite enfance. Ils peuvent être là en temps plein ou de façon plus ponctuelle. Ils sont tous qualifiés pour aider le développement des enfants de 0 à 3 ans tout en s’assurant de leur sécurité.

Il existe des quotas officiels pour l’encadrement en micro-crèche.  1 personne pour trois enfants et 2 personnes dès lors qu’ils sont plus de 3 et ce jusqu’à 10 enfants.

Dans ce type d’établissement d’accueil, seulement 10 enfants peuvent être présents simultanément (11 dans le cadre du dépassement autorisé, avec le personnel nécessaire). Cependant, il est possible qu’il y ait un nombre supérieur d’inscrits.

L’équipe de crèche pouvant être réduite, il est possible cependant qu’il n’y ait pas de directeur à proprement dit. Pas d’inquiétudes, le fonctionnement étant plus transversal, vous pourrez toujours communiquer avec une personne de contact. 

Quel tarif pour une place en micro-crèche ?

En micro-crèche, le gestionnaire détermine librement les tarifs pratiqués pour les places en crèche disponibles. Ce prix n’est pas encadré par la CAF, mais la plupart des établissements s’appuient sur le barème national de la CAF pour définir leur politique tarifaire. Si vous choisissez de faire garder votre enfant dans ce type d’établissement, sachez que vous avez accès à des aides pour financer cette place. Le dispositif concerné s’appelle le Complément de libre choix du Mode de Garde (CMG). Le montant de cette aide peut monter jusqu’à 85% du coût de la micro-crèche. Pour calculer la somme touchée, il convient de connaître son quotient familial. Ce dernier prend en compte : les revenus de la famille, le nombre d’enfants à charge et le tarif pratiqué par la structure d’accueil.

Attention cependant, pour pouvoir bénéficier du CMG, votre enfant doit être gardé par la micro-crèche au moins 16 heures par mois et la tarification de cette dernière ne doit pas dépasser 10€ par heure.

Quels sont les avantages d’une micro-crèche ?

Les spécificités des micro-crèches peuvent devenir de véritables arguments dans le choix du mode de garde. Quels sont les avantages d’un accompagnement en dans une structure n’accueillant que 10 enfants maximum ?

Un établissement à taille humaine

Nous l’avons vu, la principale différence entre une crèche classique et une micro-crèche réside dans le nombre de berceaux. Le petit nombre d’enfants accueillis peut devenir un gros avantage pour certains parents (et certains enfants).

Micro-crèche

Qui dit effectif limité sous entend : un accueil beaucoup plus personnalisé. Comme il y a moins d’enfant à gérer, le personnel encadrant peut vraiment prendre le temps de connaître et d’accompagner chaque enfant. Souvent moins fatiguant pour les tout petits, les interactions en petit nombre permettent un meilleur développement de relations sociales. 

Une organisation plus horizontale

La particularité d’accueil des micro-crèches entraîne forcément une autre forme d’organisation. Il n’existe pas vraiment de hiérarchie entre les professionnels. Votre enfant pourra être géré par des professionnels référents qui seront présents au quotidien à ses côté.

Pour l’organisation des élèves, on retrouve également une organisation plus horizontale. Il n’existe pas de “strats”. Les petits seront gardés dans un seul “niveau”, peu importe leur âge. Contrairement aux crèches plus grandes, il n’y a pas de sections. Cette mixité dans les âges favorisent grandement l’éveil des enfants. Cela leur permet de développer l’empathie et l’entraide entre plus grands et plus petits.

Pourquoi choisir une crèche plus grande ?

Si vous n’êtes pas particulièrement attiré(e) par l’effet cocon des micro-crèches, sachez que vous pouvez trouver votre bonheur dans des structures d’accueil un peu plus grandes. Voici quelques points qui pourront vous aider à faire votre choix : 

  • Sociabilisation avec des bébés de plus grands (ou plus jeunes)

Le nombre d’enfants accueillis dans une crèche “classique” peut monter jusqu’à une cinquantaine de petits de 2 mois à 3 ans. L’organisation y est donc nécessairement très différente de la micro-crèche.

Au quotidien, les enfants vont être rassemblés par groupes du même âge. Ils vivront des moments tous ensemble et des moments en comité plus restreint. Cela permet, d’une part d’offrir la possibilité aux enfants de s’habituer à la collectivité sans pour autant les épuiser au quotidien. 

  • Apprentissage de la vie en collectivité

La présence de plus d’enfants est également un excellent moyen pour apprendre la vie en collectivité dès le plus jeune âge. Les enfants sont amenés à avoir de nombreuses interactions les uns avec les autres. Cela met en avant les notions de partages et de communication.

  • Variétés d’activités et d’accompagnement

Très souvent, les établissements “classiques” ont l’occasion d’offrir un plus grand panel d’activités aux enfants. Il n’est pas rare de recevoir, par exemple, des intervenants. Les thèmes de ces activités peuvent être aussi variés que l’alimentation, la musique, la danse, le théâtre… Le but est d’enrichir l’accompagnement proposé au quotidien. 

Généralement, les parents choisissent une micro-crèche pour les bébés très jeunes puis évoluent vers une structure d’accueil plus grande en vue de la préparation à l’entrée à la maternelle. Quel que soit votre choix de crèche, sachez que vous pouvez vous faire accompagner dans vos démarches. Envie de trouver la place idéale pour votre enfant ? Inscrivez-vous et faites-vous contacter dans les 24h par nos équipes.