Quel mode de garde proposer à vos salariés pour qu’ils reviennent vite au bureau ?

En moyenne, 3 parents salariés sur 4 s’absentent du bureau, faute de solution adaptée pour faire garder leurs enfants. En tant qu’employeur, vous pouvez améliorer la qualité de vie au travail de vos collaborateurs tout en minimisant leur taux d’absence. Découvrez dans cet article les modes de garde que vous pouvez leur proposer !

Trouver un mode de garde est un vrai casse-tête pour les parents salariés. De nombreux employés, en effet, sont aussi des mères ou des pères qui quotidiennement sont appelés à concilier travail et famille. Le manque de solutions les oblige souvent à se débrouiller par eux-mêmes et donc à s’absenter longtemps du bureau, le fonctionnement de l’entreprise en pâtit alors. Pour résoudre cette problématique, les employeurs ont un rôle à jouer qui peut s’avérer déterminant. Découvrez dans cet article les modes de garde que vous pouvez proposer à vos salariés pour qu’ils reviennent vite au bureau !

Mettre en place une crèche en entreprise

La crèche en entreprise qu’est-ce que c’est ?

Une crèche d’entreprise est une crèche ouverte à l’intérieur même d’une structure d’entreprise, à l’attention des salariés. Elle présente l’avantage d’être une solution « à portée de main » du fait de la proximité entre le lieu de travail et la crèche. Les crèches d’entreprise s’organisent en tenant compte à la fois des besoins des parents, mais aussi des besoins de l’entreprise. Elles offrent à cet effet des horaires flexibles.

La création d’une crèche d’entreprise est souvent financée par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales). Les parents participent selon un barème calculé en fonction de leurs ressources et bénéficient de 50% de crédit d’impôts par an sur les sommes allouées dans l’année aux systèmes de garde, dans la limite de 2 300 euros par enfant à charge. Les parents salariés peuvent ainsi réaliser une économie d’impôt allant jusqu’à 1 250 euros pour chacun de leurs enfants.

Comment mettre en place une crèche en entreprise ?

Bien que la Loi ne détermine pas de surface minium pour la réalisation d’une crèche d’entreprise, la règlementation en matière d’accueil des enfants est stricte. Il est avant tout nécessaire de disposer d’un espace approprié à l’intérieur de sa structure ou à proximité immédiate.

Le responsable juridique de la crèche doit proposer des locaux respectant les normes d’hygiène et faire appel à un personnel qualifié. Avec au minimum un adulte pour cinq nourrissons et un adulte pour huit enfants qui marchent, le personnel dédié peut vite grimper en nombre, en fonction de la quantité de parents salariés. De plus, les établissements d’accueil collectif de type crèche sont restreints à 60 berceaux ce qui peut se révéler insuffisant pour les PME et les ETI.

Enfin, il faudra impérativement obtenir l’autorisation du président du Conseil général, ainsi que l’agrément de la DASS (Direction départementale des affaires sanitaires et sociales) pour que la crèche d’entreprise ouvre ses portes. Pour toutes ces raisons, ouvrir une crèche en entreprise n’est pas la solution la plus facile à mettre en œuvre, ce qui pousse les entreprises à étudier d’autres solutions.


CTA-Cas-client-Gekko

Proposer une aide financière aux salariés de l’entreprise

Sous quelle forme une entreprise peut-elle aider financièrement les parents salariés ?  

L’aide financière est attribuée soit sous la forme de chèques emploi service universels (CESU) préfinancés, soit d’une somme d’argent directement versée au salarié. En bénéficiant d’une aide financière de la part de son entreprise, le collaborateur peut opter pour le mode de garde qui lui convient le mieux, crèche ou assistante maternelle, la décision lui appartient. Quelle que soit sa forme, le montant de l’aide accordée est défini par l’employeur dans la limite de 1830€ par an pour chaque salarié et donne droit à des avantages fiscaux pour les deux parties.

Aide financière versée au salarié : avantages et inconvénients

En ayant la liberté de confier son enfant à un organisme qu’il a lui-même choisi, le salarié sera plus serein. Il aura aussi la main sur son organisation et pourra mieux concilier vie de famille et travail. De plus, cette solution ne se limite pas à la garde d’enfant, elle couvre toutes les activités sociales et culturelles et contribue ainsi à l’amélioration de la qualité de vie au travail.

Cependant, son champ d’action est limité. Si le plafond de 1830€ n’est pas respecté, l’aide sera considérée comme un avantage en nature et sera soumise à des charges sociales, payables à la fois par le parent et l’entreprise. Les deux parties perdront alors leurs avantages fiscaux. De plus, si l’employeur décide de verser l’aide sous forme de chèques CESU, il est bon de noter que ceux-ci ne sont pas acceptés par toutes les structures.

Opter pour un système de crèches inter-entreprises

Crèches inter-entreprises : définition

Contrairement aux crèches d’entreprises, les crèches inter-entreprises sont des établissements privés qui se proposent d’accueillir les enfants de salariés de différentes entreprises. Les entreprises de toutes tailles peuvent réserver des berceaux en crèches privées pour leurs collaborateurs. Sous forme de partenariat entre plusieurs sociétés situées sur un même territoire, cette solution offre la possibilité de choisir une crèche adaptée aux besoins des parents salariés.

Les crèches inter-entreprises répondent aux mêmes exigences qu’une crèche municipale. En effet, elles sont gérées par du personnel qualifié et respectent toutes les normes en vigueur en termes d’hygiène et d’accueil des enfants. De plus, pour que les habitudes des parents ne soient pas bouleversées, elles ont des horaires flexibles adaptés à ceux du bureau. Il est également possible de demander une place dans une commune différente de sa commune de résidence pour s’approcher le plus possible du lieu de travail. Les collaborateurs sont alors plus sereins et plus disponibles.

Pourquoi et comment proposer la crèche inter-entreprise à vos salariés ?

En plus d’améliorer la qualité de vie au travail de vos collaborateurs, le système de crèches inter-entreprises est soutenu par l’Etat français. C’est donc une solution à moindre coût pour vos salariés comme pour votre entreprise : 

De plus, les entreprises qui accompagnent leurs collaborateurs dans cette démarche bénéficient de places prioritaires. Avec le soutien de l’entreprise et la facilité d’accès à des places en crèche, les parents salariés pourront une bonne fois pour toute résoudre leur casse-tête de garde et être plus disponibles au travail. En alliant faible coût et réel impact positif sur la QVT, la crèche inter-entreprise est donc une solution optimale à proposer à vos salariés pour qu’ils reviennent vite au bureau.

Cependant, identifier les besoins exacts de l’entreprise en termes de berceaux et se lancer dans la recherche de la crèche la plus adaptée reste compliqué. C’est en ce sens que Choisir ma Crèche intervient auprès des TPE, des PME mais aussi des grands groupes, pour soulager les entreprises de la charge administrative inhérente au dispositif de crèche inter-entreprise. Sans minimum de réservation et sans durée d’engagement, Choisir ma Crèche est une solution souple, adaptée autant aux besoins de l’entreprise que de ceux des familles. Avec un réseau de plus de 3500 crèches privées réparties sur le territoire national, les équipes de CMC vous accompagnent de A à Z dans votre démarche. Vous souhaitez proposer des places en crèches inter-entreprises à vos salariés ? Contactez-nous !