Diversification alimentaire menée par l'enfant - Choisir Ma Crèche

DME : La Diversification alimentaire Menée par l’Enfant

Vous êtes sans doute parfois perdu dans les méandres des recommandations pour assurer le bon développement de votre enfant. A quel âge introduire les aliments en morceaux ? Comment faire découvrir les légumes à votre bébé ? Autant de questions auxquelles votre pédiatre pourra répondre. Si ce dernier vous suggère d’adopter la diversification menée par l’enfant et que cela vous génère plus de questions que d’enthousiasme, nous avons quelques éléments d’éclairage. Suivez le guide !

Bien débuter la DME de votre bébé

Le but est d’introduire des aliments solides plus tôt que ce qui est préconisé habituellement. Des petits morceaux de nourriture que l’enfant pourra venir prendre avec ses mains et découvrir par lui-même et selon ses envies et son rythme. Il est essentiel de le laisser faire, c’est en plus un bon moyen pour le développement des mâchoires et la sortie de ses dents.

Cela peut commencer à partir de 4 à 6 mois lorsque l’enfant réussi à tenir assis avec appui. L’idée est que l’enfant soit le décideur au niveau de son alimentation afin de stimuler les sens. Votre pédiatre sera votre meilleur allié pour amorcer ce mécanisme.

Evidement votre rôle reste capital pour rassurer votre enfant, vérifier que tout se passe bien, et ajuster l’alimentation selon ses réactions. Mais c’est à lui de prendre la nourriture pour découvrir s’il en a envie ou non. Vous pouvez également pour la première fois faire en mimétisme, manger un des petits morceaux pour qu’il vous imite.

Les bonnes conditions pour réaliser la DME

Après avoir eu l’accord de votre pédiatre pour débuter la DME. Voici quelques conseils pour que l’expérience se déroule au mieux :

  • Dans un premier temps démarrer dans son environnement habituel, à la maison, lorsque votre enfant est calme. Evitez le jour où il a particulièrement faim cela pourrait être contre-productif.
  • Limitez au maximum les distractions.
  • Vous pouvez en profiter pour manger avec lui et « partager » votre repas. Cela aide à la sociabilisation de votre enfant.
  • Laissez-le faire, ne le forcez pas, il va gérer son repas, selon ses goûts, ses envies mais aussi sa faim.
  • Adaptez en fonction des réactions de votre enfant, les aliments, le rythme …
  • On laisse bébé, mâchouiller, sentir, se familiariser avec sa nourriture, cela fait partie de son apprentissage.
  • On équipe bébé d’un bavoir, et on essaye de protéger la zone autour car forcément la découverte de la nourriture par bébé risque d’être salissante autant pour lui que pour votre sol.

Pourquoi mettre en place la DME ?

La DME permet de donner de l’autonomie à votre enfant tout en développant ses sens, le goût, le toucher et l’odorat. Il va découvrir les textures, les formes, les saveurs des aliments et commencer à émettre ses préférences. Cela aide à développer sa coordination œil-main et main-bouche. Cela permet également que votre enfant développe sa mâchoire bien plus tôt grâce à la mastication. La DME est un avantage précieux face au refus et troubles alimentaire car votre enfant a appris à goûter lui-même les aliments, il est décideur sur son alimentation. Cela permet également de lui faire manger des produits « brut » et donc les saveurs originelles des aliments.

Tous les aliments ne sont pas adaptés pour la DME mais certains de vos repas pourront être partagés avec bébé ce qui vous permettra de prévoir le même repas pour toute la famille.

Le type de repas pour la DME

Alors pas d’inquiétude au début votre enfant sera dans une phase de découverte et ne mangera pas beaucoup, il sera concentré, sur les odeurs et les textures. En revanche il est indispensable de préparer des assiettes qui correspondent à ses besoins et ses capacités :

  • Des légumes en petits morceaux bien cuits avec du brocolis ou des carottes par exemple.
  • De la viande et du poisson, faire attention que ce soit facile à mâcher.
  • Des fruits assez mous comme de la banane ou de la poire.
  • Du fromage toujours en petits morceaux avec une pâte molle mais qui se tiens pour que votre enfant puisse le prendre en main facilement.

Pour la taille des aliments vous pouvez commencer par des lamelles, des cubes qui font la taille du poing de bébé. En grandissant vous pourrez augmenter la taille des aliments progressivement. L’été est la période idéale car le choix est vaste : concombre, tomate, pastèque, melon, pêche, fraises. Votre petit appréciera à la fois la farandole de couleurs autant que leur bon goût. Et bonne nouvelle ces fruits et légumes gorgés d’eau lui garantiront une bonne hydratation en cas de forte chaleur !

En revanche soyez vigilants sur certains aliments, on veillera à éviter

  • Les fruits composés d’un noyau notamment les cerises ou tout autre petit fruit sec dont le risque d’étouffement est très courant.
  • Pour la carotte crue, privilégiez le format bâtonnet
  • Concernant les peaux, veillez dans un premier temps à éplucher fruits et légumes
  • La cuisson est aussi un élément clé de succès : cuisez suffisamment les légumes

La diversification menée par l’enfant est une façon ludique de découvrir une alimentation variée. Faites-vous plaisir et n’hésitez pas à essayer à la maison avec bébé en respectant les indications. Cela peut être une très bonne expérience. Si vous sentez que votre bébé n’est pas encore prêt ou ne manifeste pas d’intérêt repassez sur les purées et compotes et reproposez lui le mois suivant, c’était peut-être trop tôt. Le plus important est surtout de trouver un équilibre pour lui et pour vous et que son repas reste un moment agréable.