Les confidences d’un papa entrepreneur - Choisir Ma Crèche

Carrière et Paternité : Les confidences d’un papa entrepreneur Steves Hounkponou

Steves Hounkponou. Ce nom ne vous est peut-être pas étranger. Et pour cause ! Ce trentenaire d’origine béninoise est multi entrepreneur dans les domaines de la mode, de la communication et rassemble une communauté importante sur les réseaux sociaux. Plus récemment l’écriture lui a permis de partager son parcours atypique à l’occasion de la rédaction de son livre J’avais toutes les excuses. Jeune papa, il a accordé une interview exclusive à Choisir Ma Crèche au cours de laquelle il s’est confié sur sa récente paternité et sa façon de concilier sa carrière professionnelle et  l’arrivée de son bébé dans sa vie.

Désir d’enfant

Comment se préparer à l’arrivée d’un bébé

Au sein d’un couple, l’arrivée d’un enfant est un événement qui se prépare, dans la majorité des cas un projet qui s’anticipe. Gabriel est arrivé dans la vie de Steves et sa compagne sans que cela ne soit vraiment prévu. « C’était une belle surprise », affirme-t-il, la voix pleine de fierté et d’émotion. A la suite de cette nouvelle, certaines appréhensions liées notamment à l’inconnu ont émergé. Pour le couple, cela représentait :

  • la recherche d’un appartement plus grand, au sein d’un quartier plus familial
  • le ralentissement des voyages
  • la mise en place d’un équilibre à 3

L’arrivée d’un enfant : un changement radical de vie ?

Dès l’arrivée de Gabriel, la communication a été le point capital au sein du couple. Certains ajustements se sont mis en place naturellement. Pour d’autres, c’est grâce à la qualité de leurs échanges, leur complicité et la complémentarité que le couple a su traverser le grand chamboulement des débuts de la vie de famille. Le couple s’est vu renforcé par la bienveillance de leur entourage qui a également su les soutenir lorsque cela était nécessaire. Steves a pu pleinement exprimer son rôle de « papa poule » revendiqué, notamment grâce à la flexibilité que lui confère son statut professionnel d’indépendant. Quant à la question du retour au travail de sa compagne, cette discussion avait été abordée en amont de la naissance de Gabriel.

Tous les deux, ont évoqué des solutions de gardes ensemble afin que chacun d’eux ne stoppe sa carrière et que cela ne puisse créer un déséquilibre dans le couple. La question du mode de garde a donc été également posée en amont. Aujourd’hui la solution d’une nounou à domicile semble être très adaptée car elle permet à Steves qui travaille de profiter au maximum de son fils. Toutefois, dans une optique de sociabilisation, les jeunes parents envisagent de progressivement opter pour une crèche. Pour le jeune papa, le fait d’avoir un enfant n’empêche pas de pouvoir continuer à travailler. Et le temps passé avec lui, le matin avant ou le soir après le travail, ce n’est que du « quality time » !

Paternité et réalité

La place du père

Petit dernier d’une fratrie de 9 enfants, Steves a toujours été très proche de son père. Il s’est construit sur l’idée qu’en tant que père il transmettrait les valeurs que son propre papa lui a livrées. « Ce que je veux transmettre à Gabriel, c’est la confiance en lui que mon père m’a transmise, mais aussi la résilience, le respect, et le fait d’être toujours là pour ceux qui ont besoin ». Désormais papa à son tour, Steves s’implique pleinement dans le quotidien et l’éducation de son fils. Les interactions avec Gabriel le nourrissent et le lien qui se tisse entre eux est unique. Ce sont des fondations solides qu’on a l’occasion de vivre qu’à la naissance d’un enfant.  « Je suis très fier d’être présent pour mon fils, car je vis des choses que je n’aurais pas vécu autrement, et que je n’aurais même jamais imaginé vivre. Je profite à fond de chaque moment passés tous les deux. »

Carrière et paternité

Steves Hounkponou

Si le rythme naturel d’un bébé n’est pas forcément compatible avec les exigences de l’environnement professionnel dans lequel baignent Steves et sa compagne, ce n’est pas un problème. Tout est question d’organisation au sein de la petite famille. Comme il le souligne justement, « les confinements, ainsi que les nouvelles technologies ont rapidement fait évoluer le monde du travail ». L’avènement du télétravail, la diminution du nombre d’évènements sociaux ont en quelque sorte facilité cette nouvelle organisation. Et lorsqu’on lui demande s’il a eu l’impression d’avoir dû mettre en retrait sa carrière depuis qu’il est père, Steves répond très clairement : « Pas du tout, au contraire même ! ». Partager sa paternité sur ses réseaux sociaux relève là encore d’un cadre préalablement établi avec sa compagne. Grâce à une ligne éditoriale claire, Steves a vu sa communauté grandir en même temps que son nouveau rôle de père. Pour lui, la seule limite à lier sa carrière et sa paternité, c’est la protection de l’image de son enfant.

Le rôle des pères dans la société

Le poids des origines

Ayant grandi dans une culture fortement imprégnée du modèle patriarcal, Steves se positionne en rupture avec les codes traditionnels qu’il a toujours connus. Son parcours atypique de rescapé suite à son accident lui a permis de s’imposer par la force du mental et de se sentir bien dans ses baskets en tant qu’autodidacte. Il défend aussi un modèle familial plus contemporain et une répartition des tâches équilibrée au sein du couple. « Ce système dans lequel la mère arrête de travailler pour s’occuper des enfants et de la maison, et le père travaille pour nourrir sa famille est révolu. »

Dans un schéma plus traditionnel, la femme allaitait, et lorsque sa compagne a pris la décision de ne pas allaiter, Steves a été bien heureux de pouvoir partager ce moment du biberon avec son fils et créer encore plus, une vraie relation privilégiée papa-bébé. Aussi, lorsqu’un des parents est contraint de mettre sa carrière entre parenthèses, si ce n’est pas un choix, cela génère une frustration qui peut représenter un risque pour l’équilibre du couple. Il est donc indispensable de s’adapter perpétuellement et d’être à l’écoute l’un de l’autre pour maintenir une relation saine.

L’allongement du congé paternité en France

Les mille premiers jours de vie d’un enfant sont déterminants. Lorsque l’on questionne Steves sur l’allongement du congé paternité qui passera à 28 jours à partir de juillet 2021 il nous explique sa vision. « C’est l’occasion pour tous les papas de profiter de ces premiers moments qui ne durent pas très longtemps, de créer ce lien d’attachement et de sécurité en somme, un socle solide . C’est aussi le moyen d’être présent et de soutenir la jeune maman qui traverse de gros changements dans son corps, dans sa vie. On sait que le post-partum peut être difficile à vivre, donc il est important d’être là aussi pour elle. »

Beaucoup de jeunes pères ne prennent pas de congé paternité parce qu’ils se sentent « inutile », par pudeur ou par pression sociale au travail. L’enjeu majeur du congé de naissance se situe surtout autour de l’équité salariale femmes/hommes. Cela laisse à penser que naturellement l’homme doit retourner travailler pour apporter la sécurité financière du foyer. Mais il faut bouger les lignes et faire évoluer la société afin de rétablir un équilibre des relations. « Cela peut passer par des conférences, des séminaires de développement personnel, des prises de parole sur les réseaux sociaux, des témoignages comme le mien afin de sensibiliser et prouver qu’il est totalement possible d’être un papa présent et épanoui professionnellement. »

Convaincu que le lien qu’il noue chaque jour avec son fils n’aurait pas été le même s’il ne s’impliquait pas autant, Steves a trouvé en Gabriel une nouvelle raison d’avancer, un tout nouveau moteur pour se lever le matin et développer de nouveaux projets pour construire l’avenir : leur avenir ! « C’est pour lui que je me lève le matin, que je me bats, que j’investis, que je fais tout ce que je fais.

Son livre J’avais toutes les excuses  est une véritable pépite. Il livre son parcours semé d’embûches, la force de se relever de chaque épreuve et d’en sortir grandi, plus fort aussi. C’est en quelque sorte un héritage qu’il dédie à son fils, une transmission des valeurs qui le façonne : le respect, la résilience et le don de soi à toute épreuve. N’hésitez pas à le commander, et ainsi faire  le plein d’optimisme et de bienveillance ! Découvrez en exclusivité pour Choisir Ma Crèche les 7 conseils de papa par Steves Hounkponou !

J'avais toutes les excuses